Accueil / Actualités / Buvée des veaux. Attention aux erreurs de calibrage

Buvée des veaux. Attention aux erreurs de calibrage

AW |  23 Juillet 2018 | 

Les veaux ne sont pas toujours beaux. Ce n’est pas une fatalité. Vous avez déjà vérifié l’alimentation des vaches taries, l’hygiène, la prise colostrale... Peut-être que la buvée manque tout simplement de régularité et/ou de précision. Trois points à tester pour s'en assurer.

1. La température de buvée
Un simple thermomètre suffit.
2. La concentration du lait
Est-ce que votre DAL ou votre salarié prépare des buvées régulières ? Cela mérite d’être vérifié. Le réfractomètre sera utile et très simple à utiliser. L’équation est la suivante : % de matière sèche du lait = valeur réfractomètre + 2.
Si vous visez un lait à 14 % MS, alors la valeur au réfractomètre doit s’élever à 12. Répéter la mesure sur plusieurs mélanges.
3. Le volume réellement distribué
On est parfois surpris ! En cas de doute, n’hésitez pas à peser les seaux pleins et vides. La plupart des taxis à lait, par exemple, ne sont pas équipés d’un débitmètre. La quantité est distribuée en fonction d’un temps programmé... Elle diffère donc sensiblement, selon la hauteur du lait dans la cuve. Il existe, en option, des capteurs de pression qui permettent de corriger l’erreur.
Au moment de l’étalonnage, voici deux conseils utiles :
- Etalonner avec le réservoir à moitié plein. Cela diminuera de moitié les erreurs de distribution éventuelles (à défaut de capteur de pression).
- Maintenir le bras de dosage, pendant l'étalonnage, au même niveau que pendant la distribution du lait. Ce conseil vaut également, si votre chariot à lait est muni d’un capteur de pression.
En résumé, les outils ne font pas tout. Pas de confiance aveugle. Il suffit de les vérifier régulièrement pour éviter les dérives.

Pour les éleveurs, par les éleveurs.
Mois par mois. Laiterie par laiterie...