Accueil / Actualités / La graisse viscérale peut doubler sans que la NEC évolue

La graisse viscérale peut doubler sans que la NEC évolue

24 Janvier 2019 | 

« La ration prépa-vêlage sur base de maïs, correcteur azoté, paille est une ration reconnue comme correcte pour des prépa-vêlages. Dans certains cas, aucun souci. Mais, parfois, il peut avoir des problèmes de foie gras dûs à la qualité du maïs » explique le Dr Emilie Knapp. Plus le maïs est sec, plus il est by-pass, plus il y a des soucis. Avec trop d’amidon by-pass, la vache s’engraisse davantage à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cette graisse abdominale est pro inflammatoire. Une étude parue dans “Journal of Dairy Science” le démontre. Il y a seulement 50 % de corrélation entre la totalité de la graisse animale et la graisse sous-cutanée (NEC). Par contre, l’augmentation et la diminution des graisses totales et abdominales sont bien corrélées.

L’étude a comparé deux rations alimentaires à base de maïs. Une ration haute en énergie avec la moitié d’ensilage de maïs et l’autre plus faible en énergie avec 40 % de paille hachée. Les vaches ont reçu cette ration pendant 8 semaines avant et après vêlage. Huit semaines plus tard, les organes viscéraux, la glande mammaire et les tissus adipeux ont été pesés et échantillonnés.

Après vêlage, les vaches des deux lots n’ont pas subi d’évolution de la note d’état corporelle (NEC). Par contre la graisse viscérale a doublé avec la ration riche en énergie.

Cette graisse viscérale est un risque de lipidose hépatique et de problème inflammatoire. L’étude démontre clairement que la mesure du NEC peut manquer de sensibilité pour détecter les différents dépôts de graisses viscérales responsables de pathologies.

Pour en savoir plus, lire les conseils d'Emilie Knapp dans PLM de janvier dans le dossier intitulé "Comment diagnostiquer des problèmes hépatiques" pages 30 à 35.

Article accessible vis les archives du PLM numérique (Accès réservé aux abonnés)

Pour vous abonner, cliquer Ici

Vous pouvez aussi commander le numéro de Janvier de PLM, ci-dessous

Pour les éleveurs, par les éleveurs.
Mois par mois. Laiterie par laiterie...