Accueil / Actualités / Pourquoi on ne profite pas de l’envol du beurre ?

Pourquoi on ne profite pas de l’envol du beurre ?

18 Décembre 2017 | 

Vincent Chatellier, économiste à l’Inra, s’est exprimé sur le sujet, à la dernière journée de l’Aftaa, avant de donner des échos du marché mondial.

Vincent Chatellier - Le fait est que le beurre ne représente que 22 % du lait transformé en France et notre pays est déficitaire pour ce produit à hauteur d’environ 100 000 tonnes. Avec environ 8 kg de beurre consommés par habitant et par an. La difficulté de passer les hausses du prix vers l’aval (grande distribution) a contribué à la situation.
Les 375 000 tonnes de poudres de lait stockées en Europe et le niveau bas des prix internationaux pour ce produit pénalisent aussi la remontée des prix payés au producteur.

Pour en savoir plus sur les échos du marché mondial avec Vincent Châtelier, consulter l'article paru dans PLM de décembre 2018, page 17. Article accessible via les archives du PLM numérique. (Accès réservé aux abonnés)

Pour vous abonner, cliquer Ici

Pour les éleveurs, par les éleveurs.
Mois par mois. Laiterie par laiterie...