Accueil / Actualités / Prévention de la dermatite. Faut-il parer les génisses aussi ?

Prévention de la dermatite. Faut-il parer les génisses aussi ?

30 Octobre 2018 | 

J’ai de la Mortellaro sur les vaches, mais rien sur les génisses, dois-je parer mes génisses en prévention ? La question revient souvent en élevage. Pour le pareur Wout Goderis, la réponse est évidente. « Oui bien sûr, car après le vêlage de la génisse, le coussin graisseux a tendance à s’affiner avec l'amaigrissement du début de la lactation. La petite proéminence osseuse de la 3ème phalange va venir écraser le coussin graisseux ».

Interrogé sur le sujet, Raphaël Guatteo, professeur à Oniris complète l’explication. « Au moment du vêlage, il y a un relâchement des ligaments, l’os est donc moins bien tenu et le coussinet graisseux encore plus écrasé et étalé. D’où l’importance de réaliser un parage préventif pour bien moduler le creux axial et s’assurer que la surface d’appui se fasse au bon endroit. »
Un parage préventif permet d’éviter notamment des ulcères, bleimes, décollements de la sole, …

Parage préventif 3 fois par an

Pour les troupeaux en système caillebotis, Wout préconise un parage tous les quatre mois pour les laitières, les taries et les génisses de plus de 18 mois.
Sur d’autres types de sols, le pareur propose plutôt de lever les pattes des génisses et des taries, 3 à 6 semaines avant vêlage. Entre 80 à 120 jours de lactation pour les vaches.

Quand le troupeau est touché par de nombreuses boiteries, la première chose à faire c’est du parage fonctionnel pour corriger les aplombs des vaches à problèmes, ensuite du parage préventif pour éviter que d’autres vaches ne boitent. Ensuite seulement, on installe un pédiluve. « Le pédiluve permet d’empêcher les évolutions la mortellaro, mais si le troupeau est très atteint, il est trop tard pour le pédiluve » précise Wout. Les vaches ne vont pas guérir seules, il est nécessaire de les suivre individuellement par un parage. Une fois que la dermatite est bien gérée au niveau du parage, le pédiluve sera intéressant en prévention.

Un dossier spécial boiteries, sur le terrain avec le pareur et le vétérinaire, va paraitre dans PLM de Novembre, n°505. Accessible pour les abonnés, via les archives du PLM numérique.

Pour vous abonner, cliquer Ici

Pour les éleveurs, par les éleveurs.
Mois par mois. Laiterie par laiterie...