Accueil / Actualités / Prudence avec les caillebotis réducteurs d’émissions ammoniacales

Prudence avec les caillebotis réducteurs d’émissions ammoniacales

AV |  13 Mars 2019 | 

Vu sur internet. Aux Pays-Bas, une explosion a tué 13 vaches à Markelo dans une étable récente. Le méthane retenu sous les caillebotis anti-émission a explosé lors du mixage du lisier.

Avec les nouveaux sols anti ou réducteurs d’émissions de gaz, l’ammoniac ne remonte pas dans le bâtiment, mais le méthane non plus. Bien souvent, il y a des clapets pour que les gaz ne remontent pas vers le bâtiment. C’est positif pour l’ambiance dans le bâtiment, mais il y a un risque avec le méthane. Ce gaz inflammable se stocke sous les caillebotis et peut exploser avec une étincelle. Chez Freek Ter Weele, suite au mixage du lisier le méthane a dû s’accumuler sous les caillebotis et une étincelle a déclenché une explosion. Les dalles de caillebotis se sont soulevées. 13 vaches ont été tuées et de nombreuses autres sont en traitement pour des brûlures pulmonaires.
Il faut donc redoubler de précautions notamment lors du mixage des lisiers. S’assurer d’une bonne ventilation et éviter étincelles ou sources de chaleur ( cigarettes…).
Les pompiers néerlandais avaient alerté sur ce risque. Il faudrait pouvoir aspirer ou ventiler sous les caillebotis pour évacuer ces gaz.
Avec des caillebotis classiques, il n’y a pas de risque. Le méthane n’est pas emprisonné ou compressé, car il remonte partout. En élevage porcin, le risque est minime également. Les pré-fosses sous les porcs sont régulièrement vidangés vers la fosse principale à l’extérieur.
Aux Pays-Bas, on estime que 20 % des vaches sont logées des sols pour réduire les émissions ammoniacales. Ils sont en effet devenus obligatoires sur toute nouvelle construction.