Accueil / Actualités / Quels sont les risques d’une griffe qui siffle ?

Quels sont les risques d’une griffe qui siffle ?

18 Septembre 2017 | 

Thierry Jadoul, consultant auprès des éleveurs laitiers, spécialiste des audits de traite, explique.
En salle de traite, les sifflements sont souvent un problème. Cela concerne presque toutes les machines à traire qui sont achetées sans système de positionnement (bras, suspente réglable…).

Il faut s'en inquiéter car :
1. Les glissements du faisceau (entrées d'air) favorisent la transmission d'agents pathogènes d'un trayon à l'autre via le « phénomène d'impact »,
2. Les sifflements peuvent être accompagnés d’une chute du faisceau trayeur. Ce qui induit une traite incomplète, si non observée (en roto). Un travail supplémentaire de surveillance ou de repose de la griffe est donc nécessaire.
3. Les sifflements perturbent le fonctionnement de certains compteurs à lait. Les entrées d’air pénalisent le comptage. Certaines déposes automatiques confondent parfois « sifflement » et « traite terminée ». Cela peut se produire quand le passage du lait est perturbé.

Zéro sifflement, c’est l’idéal. Moins il y en a, mieux c’est. Si l’on peut tolérer quelques sifflements, on ne devrait jamais avoir de chutes de faisceau.

Pour en savoir plus, lire en intégralité, l'article paru dans PLM de septembre 2017, n°492, page 156, intitulé "Quels sont les risques d'une griffe qui siffle ?"
Avec l'explication des causes de sifflement, et les conseils pour investir dans un bras de traite ou autre dispositif...

Article accessible via les archives du PLM numérique (Accès réservé aux abonnés)

Pour vous abonner, cliquer Ici

Pour les éleveurs, par les éleveurs.
Mois par mois. Laiterie par laiterie...