4 litres de colostrum, facteur de croissance insoupçonné

Garant de l’immunité, le colostrum se révèle indispensable aussi pour « l’appétit, l’ingestion et l’efficacité alimentaire, pendant toute la phase lactée et les semaines après sevrage » explique le professeur Mike Van Amburgh.

Mike Van Amburgh recommande de donner 4 litres de colostrum et suggère l’idée du « lait à volonté ». Un essai de l’université Cornell fait référence : l’ingestion de quatre litres de colostrum, suivie d’une distribution de lait reconstitué ad libitum a permis d’augmenter :

- de 18 % le GMQ avant sevrage,
- de 12 % l’ingestion post-sevrage,
- de 25 % le GMQ avant 80 jours.

Ces croissances renforcées sont de bon augure. « Les génisses qui obtiennent les meilleures GMQ avant sevrage sont celles qui donnent les meilleures lactation après ». + 500 kg de lait en première lactation, en faveur des meilleures croissances, selon les données de l’université Cornell sur la base du suivi de 1 240 génisses et leurs carrières.

Explications et conseils à lire en intégralité dans PLM de novembre 2013, page 40. Article accessible via les archives du PLM numérique. (Accès réservé aux abonnés)

Pour vous abonner, cliquez ICI

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois