8,25 €/tonne séchée avec du bois déchiqueté

15 janvier 2022 - Béatrice COLLEU

Le séchoir à générateur de chaleur à bois déchiqueté est une des solutions proposées par la société Clim-Air 50. Mercredi 15 décembre, une porte ouverte a permis aux éleveurs de cet outil installé au Gaec des Champignons, à Corveissiat, dans l’Ain.

Les éleveurs Guillaume Tissot et Gilles Chapuis ont acheté ce séchoir en 2019, après avoir visité une installation Clim-Air qui fonctionne depuis plus de 15 ans. Ils ont opté pour un séchoir équipé de générateur de chaleur à bois déchiqueté. Leur outil est dimensionné pour sécher 24 bottes par cycle de séchage*.

Avec cet outil, l’intérêt économique de l’utilisation de bois déchiqueté comme combustible est mis en avant. Dans la configuration du Gaec des champignons, 250 m³ de bois déchiqueté ont été nécessaires pour sécher 1 500 bottes carrées de 90x120x220cm et 450 kg à 30-32 % de matière sèche (630 tonnes de foin au total). Il s’agit ici de bois déchiqueté produit sur l’exploitation. « 250 m³ représentent 65 tonnes de bois à 25-28 % de MS. A l’achat, la tonne de bois déchiqueté se négocie autour de 80 € la tonne », explique Mario Bustreo chez Clim-Air 50. « A ce prix de marché, le coût du séchage est de 5200 € pour les 630 tonnes de bottes séchées à 88-90 % de matière sèche, soit un coût de séchage de 8,25 €/tonne ou 3,5 € /botte ».
Un même séchoir avec une chaudière à gasoil aurait nécessité 21 666 litres de gasoil pour sécher la même quantité de foin, calcule Mario Bustreo. « A 0,70 €/ litre, le coût global du séchage aurait été de 15.166 €, soit 24€/tonne ou 10,11€/botte ». Selon les prix du marché, l’avantage économique est plus ou moins important.

« En comparaison des systèmes qui récupèrent l’air chaud sous les toitures, le bois permet également de sécher pendant la nuit, même quand la température baisse de 8 à 10°C et l’humidité de l’air arrive aussi à 80-90 % ». Ainsi, plusieurs cycles de séchage sont possibles sur 24 heures. Au Gaec des champignons, l’éleveur réalise un cycle de séchage en 5 à 6 heures. « Cela permet de faucher dans les conditions optimales de qualité et digestibilité du foin séché », témoigne Guillaume Tissot qui fauche plusieurs hectares de fourrage, avec des fenêtres météo plus courtes. Mario Bustreo le confirme : « Le séchage est réalisable, dans des cas exceptionnels, sans problème avec des fourrages jusque 40 à 45 % d’humidité maximum. Le cycle sera un peu plus long ».

Guillaume Tissot alimente son troupeau avec ce foin depuis début novembre. Premier constat : une meilleure ingestion du fourrage qui le conforte dans l’idée de privilégier le foin de qualité pour augmenter la productivité de ses vaches. Et d’ajouter : « Cette année particulièrement, les conditions météo ont été très mauvaises. Le séchoir a été fondamental pour avoir du foin de qualité ».

--------------
*La chaudière bois déchiqueté a été brevetée par Clim-Air. Avec un brûleur spécifique bois déchiqueté, développé pour fournir une chaleur régulière et réduire les résidus de combustion. Cette solution a reçu en 2021 la mention « Nouveauté Technologique » de la Fédération Nationale Italienne des constructeurs de machines pour l’Agriculture (FEDERUNACOMA).

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois