-8,5 % pour le Global Dairy Trade

En Nouvelle-Zélande, l'indice Global Dairy Trade est en forte baisse en ce début mai avec -8,5 %. C'est la 4ième baisse consécutive et la plus importante depuis mi-mars. L'indice affiche 4 419 $. 

Pour l'enchère du 3 mai, le prix moyen était de 4 419 $

L'indice n'avait pas franchi la barre des 5 000 $ depuis 2013. Il a tenu un mois au delà de ce seuil et connait une forte baisse en ce début mai. Le beurre décroche avec -12,5 % à 5 807 $/tonne. La poudre de lait entier s'affiche à 3 916 $/t (-6,5 %), la poudre de lait écrémé est également à -6,5 % à 4 130 $/t. 

Depuis sa création en 2008, le Global Dairy Trade (GDT) a permis d'échanger plus de 9 millions de tonnes à plus de 30 milliards de dollars soit une valeur moyenne supérieure à 3 300 $/ tonne. En 2021, 626 747 tonnes de produits laitiers ont été échangés (-7,6 % par rapport à 2020), entre 304 entreprises participants aux enchères dans 70 pays.

300 événements Global Dairy Trade depuis le lancement en 2008. 

La plateforme GDT propose des produits laitiers de six entreprises mondiales : Fonterra (Nouvelle-Zélande), Dairy America (États-Unis), Amul (Inde), Arla (Danemark), Arla Foods Ingredients (Danemark) et Polish Dairy (Pologne).

Depuis le 17 février, Fonterra a officialisé un partenariat avec la bourse européenne de l'énergie EEX (European Energy Exchange) ainsi qu'avec la bourse de Nouvelle-Zélande NZX (New Zealand Exchange). Chacun possède dorénavant 33,33 % des parts de la plateforme Global Dairy Trade. 

 

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois