Bel et Lactalis en négociation autour de Leerdammer

19 mars 2021 - Béatrice COLLEU

Bel et Lactalis viennent d’annoncer être entrés en négociation exclusive dans le cadre de la cession de la marque Leerdammer et de tous ses droits attachés.

Le 18 mars 2021, les parties ont signé une promesse unilatérale d’achat portant sur le transfert d’un périmètre comprenant Royal Bel Leerdammer NL, Bel Italia, Bel Deutschland, la marque Leerdammer et tous ses droits attachés, ainsi que Bel Shostka Ukraine, en échange de 1.591.472 actions Bel détenues par Lactalis (23,16% du capital de Bel).
Depuis son acquisition par Bel en 2002, Leerdammer a vu son chiffre d’affaires et sa rentabilité multipliés par près de deux.

Au terme de la négociation, Lactalis fera entrer dans son portefeuille Leerdammer, « une marque fromagère renommée en Europe, qui bénéficie de fondamentaux solides, d’une très bonne image, d’un portefeuille produits diversifié et d’un outil industriel performant ».  Une arrivée qui s’inscrit dans les priorités stratégiques de Lactalis, autour du développement de produits de qualité et de terroirs.

De son côté Bel, avec cet accord, réaffirme « son modèle d’entreprise familiale indépendante » et « poursuit le déploiement de sa feuille de route stratégique en vue de soutenir son développement sur ses trois territoires complémentaires, le laitier, le fruitier et le végétal ».

500 millions d'euros de CA

A l’issue de l’échange, Lactalis détiendrait 0,90% du capital de Bel. Au 31 décembre 2020, le chiffre d’affaires de la marque Leerdammer et de Bel Shostka Ukraine est d’environ 500 millions d’euros, dont 350 millions d’euros de produits de marque, avec un résultat opérationnel d’environ 25 millions d’euros.

Cette opération va renforcer l’ancrage européen du Groupe Lactalis, « en particulier en Italie et en Allemagne, et offre de belles perspectives de développement dans des marchés où Lactalis est déjà significativement implanté comme l’Ukraine, pays où le Groupe est implanté depuis 25 ans ».

Les marges de manoeuvre supplémentaires accordées par ce projet permettent aussi au Groupe Bel d’accélérer le déploiement de ses activités sur des marchés à fort potentiel de croissance pour demain, comme l’Asie-Pacifique et l’Amérique du Nord.

Les prochaines étapes du processus seront la consultation des instances représentatives du personnel des entités concernées et la négociation des modalités du contrat d’échange.
La conclusion des accords définitifs relatifs à l’opération d’échange pourra intervenir à l'issue des procédures applicables en matière sociale. La réalisation effective de l’opération sera conditionnée à l’obtention des autorisations requises en matière de contrôle des concentrations, et devrait intervenir avant la fin de l’été 2021.

 

Abonnement PLM Magazine

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois