Santé

Contre les boiteries, l’atout du chemin sur caillebotis

« J’observe moins de boiteries, depuis que j’ai refait les chemins ».

On sait comment de mauvais accès, constellés de cailloux, peuvent blesser les onglons et provoquer des abcès. Pour y remédier, Charles Delalande, éleveur en race normande, près de Rennes, a eu l’idée de poser 70 m de caillebotis, entre l’étable et la prairie. « Ils viennent d’une porcherie. Je les ai récupérés chez un voisin. »

Voici ses conseils, si vous souhaitez faire de même :

1 - Prévoir un lit de sable.

2 - Une légère pente, sur le côté, pour un effet auto-nettoyant. A défaut, on peut passer le rabot. Mais, avec un tracteur léger, pour ne pas les casser.

3 - La longueur des caillebotis (2,50 m) délimite la largeur du chemin. Pour un accès secondaire, lorsque les vaches peuvent avancer à la queue leu-leu, 1 m de large peut suffire : deux caillebotis côte à côte (2 x 0,50 m) feront l’affaire, dans ce cas.

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois