De l’exercice pour les vaches taries

19 juillet 2019 - Kevin DEKNUDT

Si la marche est recommandée pour les humains, pourquoi ne pas essayer pour les vaches? Roselinde Goselink, chercheuse spécialisée en nutrition animale à l’université de Wageningen aux Pays-Bas, a tenté une expérience.

Son objectif: trouver un nouveau moyen de gérer les vaches trop en état durant le tarissement. Certes la diète permet de réduire les apports pendant cette période où les dépenses d’énergie sont plus faibles, car il n’y a plus de lait à produire. Mais Roselinde Goselink pense plutôt augmenter les dépenses et pour cela, les mettre au sport…

Pour l’expérience, 32 vaches ont été suivies les six dernières semaines avant le vêlage. Deux groupes ont été constitués. L’un de vaches « maigre » avec des notes d’état inférieures à 3,25. L’autre de vaches « grosses » avec des notes d’état supérieures à 3,75. Dans chaque groupe de 16 vaches, huit marchent deux fois 45 minutes par jour tandis que les huit autres resteront à l’étable en permanence et serviront de groupe « témoin ».

La marche s’effectue dans un manège avec un sol en sable. À la moyenne de 3,4 km/h pour parcourir 5 km par jour. Les vaches prennent facilement le rythme et ne rechignent pas à l’exercice, cela leur permet de prendre le grand air. Les vaches ont fait de la marche tous les jours sauf quand il pleuvait trop.Tous les mouvements ont bien sûr été enregistrés avec des podomètres, pour les marcheuses comme pour les autres.

Résultats : les marcheuses, maigres et grasses ont vu la concentration de gras dans le sang diminuer plus vite après le vêlage que chez les vaches du groupe test. Cela peut aider à diminuer les problèmes de post partum. Le résultat est encore plus significatif pour les animaux ayant une note d’état élevée. Par exemple, le taux d’acide gras insaturé par litre de sang chute de 0,27 mmol/litre au vêlage à 0,17mmol/litre en deux semaines pour les vaches ayant fait de l’exercice. Pour le groupe témoin, le taux AGI au vêlage est similaire, mais elles doivent attendre trois semaines pour atteindre 0,18 mmol/litre.

Des vaches plus actives en début de lactation

Les vaches ayant marché restent plus actives que les autres en début de lactation.Malgré la fin des tours de manège, elles conservent une activité supérieure.Ainsi, elles vont manger plus souvent et leur ingestion est supérieure.

Plus vite en chaleur. 40 % des vaches soumises à l’exercice manifestent une chaleur 21 jours après le vêlage contre 25 % dans le groupe contrôle.À 42 jours, 80% des marcheuses sont entrées en chaleur contre 70% pour celles du groupe témoin.

Reste à étudier le réel impact sur la perte d’état. Et à voir comment mettre en pratique cette expérience à grande échelle. Tout le monde n’a pas un manège pour faire tourner les vaches!

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois