Découvrez en photos la SCL O'Lait

5 avril 2021 - Kevin DEKNUDT

Petite visite en images des bâtiments de la SCL O’Lait. Les associés ont choisi de limiter au maximum les investissements pour disposer de weekends et de vacances avec un prix d’équilibre à 320 €.

Bâtiments Scl O'Lait

  • Toute l’équipe est au travail malgré les températures négatives extérieures. De gauche à droite, Martin Lévêque (associé), Benoît Beauger (salarié), Pierre Lévêque (associé), Caroline Cailloin (salariée) et Maxence Spilmont (apprenti).

    Toute l’équipe est au travail malgré les températures négatives extérieures. De gauche à droite, Martin Lévêque (associé), Benoît Beauger (salarié), Pierre Lévêque (associé), Caroline Cailloin (salariée) et Maxence Spilmont (apprenti).

  • L’ancien bâtiment de stockage a été aménagé pour accueillir deux robots de traite pour les vaches gestantes et fin de lactation. Le bâtiment a été prolongé dans sa longueur, mais aussi dans sa largeur avec des boxes paillés pour les génisses et les vaches taries.

  • Le lot des fins de lactation est logé en logettes caillebotis et ventilateurs Bioret.

  • Les logettes sont équipées de matelas IDS.

  • Pour ce lot des fins de lactation, deux robots Delaval VMS en circulation dirigée.

  • Une fosse pour accéder facilement à la mamelle pour tarir ou traiter une mammite directement dans le robot.

  • Les robots sont équipés de buses de désinfection des pieds. Elles sont de la marque Cerati, distribuée par le concessionnaire Ets Dehan. Ce kit s’adapte sur toutes les marques de robots et coûte 2 900 € par stalle (montage compris). Deux buses pulvérisent de l’eau et un désinfectant après un temps de séchage.

  • Bâtiment de stockage pour la paille.

  • Les débuts de lactation sont logés dans d’anciens bâtiments des années 70, réaménagés de nombreuses fois.

  • En face, une aire paillée pour les vaches les plus fragiles. Au bout, le lot des prépa-vêlage.

  • Les trois premiers robots de traite installés en 2007.

  • Stockage des matières premières livrées par camion complet.

  • Les génisses disposent de deux accès à l’auge, dont un pour le foin et les concentrés.

  • Une deuxième auge pour la paille.

  • Une charrette est utilisée pour transporter les veaux du box de vêlage à la bascule de pesée et ensuite jusqu’à sa niche.

  • Pesée de chaque veau à la naissance, avant la distribution du colostrum.

  • Arrivée du veau dans sa niche.

  • Décongélation d’une poche de colostrum (> 22 brix).

  • Transport des veaux sevrés dans un cubi avec matelas en caoutchouc.

  • Pesée des veaux sevrés un par un.

  • Enregistrement des données de pesées (Bonilait).

 

Abonnement PLM Magazine

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois