Essai. Ration fraîches vêlées pour les génisses avant vêlage

28 septembre 2020 - Béatrice COLLEU

Daniel Scothorn, nutritionniste au Canada a voulu savoir ce que cela donnait. Les premiers résultats de l’essai sont intéressants. Explications.

On recommande régulièrement d’intégrer les génisses au lot préparation vêlage pour le dernier mois avant vêlage...De son côté, Daniel Scothorn a voulu voir ce que ça donnait si on leur distribuait plutôt la ration des fraîches vêlées. Les premiers résultats sont positifs, selon le nutritionniste. « Apparemment, il y a plus de temps de repos et moins de conflits dans le groupe ».

Le nutritionniste est motivé par la volonté de limiter les changements de régimes chez la génisse. « Les génisses subissent trop de changements alimentaires et d’environnement pendant la parturition », explique-t-il. « Sur une période de 3 mois, elles passent d’une ration de croissance, à une préparation vêlage, puis à une ration fraiche vêlée, puis à une ration riche en lactation. » Pour le nutritionniste c’est trop de changement. Dans son essai, la génisse subit un changement de moins. « Le démarrage en première semaine de lactation s’est bien passé. Les scores de remplissage du rumen sont meilleurs aussi avec ce protocole. Reste à quantifier le statut calcium ». A suivre donc, avant d’en tirer des conclusions définitives.

Le nutritionniste considère qu’un régime plus élevé en sodium et potassium n'est pas très problématique pour les génisses. Qu'en pensez-vous ? vos réactions sur redplm@editionsduboisbaudry.fr

NB. Daniel Scothorn a été formé à l’université de Saskatchewan, en Nouvelle Ecosse, au Canada. Il poste régulièrement ses observations en élevage sur linkelin.

 

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois