Gènes diffusion lance GHP, pour effacer l’effet troupeau

1 mai 2021 - Béatrice COLLEU

Le programme GHP, Génétique Haute Performance, vise à personnaliser l’index d’un taureau pour un élevage, en fonction du microbiote du troupeau et des résultats du contrôle de performance. Le gain économique potentiel est estimé à 75€/vache/an.

Dès ce début mai, les éleveurs en race Holstein adhérents aux entreprises de mise en place de l’Union Gènes Diffusion, « auront accès à une offre génétique réellement adaptée au contexte spécifique de leur élevage ». Pour chaque taureau du catalogue, l’éleveur qui le souhaite pourra disposer d’un index personnalisé, adapté à son troupeau.

« Avec le programme GHP, chaque éleveur aura son propre catalogue taureaux. Avec des index personnalisés sur les aspects lait, taux, cellules, matière utile et donc l'Inel, l'Isu et la santé mamelle », précise Claude Grenier, directeur Gène Diffusion

Catalogue taureaux individualisé
Quatre ans de recherche sur le microbiote intestinal des vaches et la méta-génomique ont permis à Gènes Diffusion de développer ce programme spécifique.  
« Dans la performance d’un troupeau ou d’une vache, 30 % s’explique par la génétique et 70 % par l’alimentation, l’environnement. C’est ce qu’on appelle l’effet troupeau », a rappelé Sylvie Patey, en charge du programme GHP chez Gènes Diffusion. « Avec le séquençage du microbiote, on caractérise mieux cet effet troupeau. Corrélé aux données du contrôle de performance, on évalue pourquoi un même taureau « sous » performe ou « sur » performe dans un élevage donné. On gagne en précision pour proposer les taureaux les mieux adaptés à l’élevage ». C’est comme si chaque éleveur disposait de son propre catalogue, avec des index personnalisés pour chaque taureau.
« Un algorithme analyse les informations de génotypage, du microbiote et du contrôle de performance de l’élevage pour identifier la génétique qui va améliorer la rentabilité du troupeau », résume Claude Grenier, directeur général de Gènes Diffusion.

Pré-requis : 100 % du troupeau génotypé
Le service est disponible pour les éleveurs ayant génotypé 100 % de leur troupeau et disposant du contrôle de performance.
A l’adhésion au programme :
-    10 échantillons de microbiote sont prélevés dans l’élevage. En pratique, il s’agit de prélèvement de bouses sur 10 animaux choisis parmi des familles ou souches différentes, pour avoir une photo représentative du microbiote du cheptel. Les échantillons sont envoyés pour séquençage à l’institut pasteur de Lille.
-    A partir des résultats des analyses du microbiote et de celui des performances du troupeau, un algorithme personnalise les index des taureaux du catalogue
-    Le planning d’accouplement individualisé peut être réalisé sur la base de ces nouveaux index taureaux.
-    Un suivi des performances génétique est effectué. Un prévisionnel de l’amélioration des performances est édité.

« Le retour sur investissement est visible à partir de la 3e année et atteint sa vitesse de croisière la 5e année », précise Claude Grenier.

75 €/vache/an à gagner
Compter 500 €/an, pour l’adhésion au programme GHP, avec engagement de trois ans. Puis 49 €/an/femelle mise à la repro (+ 20€/dose sexée). Mise en place non incluse.
Le coût additionnel pour un élevage est estimé à 10€/VL/an, en comparaison de l’existant. Pour un gain, additionnel de 85 €/VL/an, à prix du lait constant. Soit un bénéfice net évalué en moyenne à 75 €/VL/an.
 

 

Abonnement PLM Magazine

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois