Idée d’éleveur. Une traite tous les deux jours avant le tarissement

Dick Millenaar, éleveur au Danemark teste le tarissement progressif, depuis un an. Il explique sa façon de faire.

Chez Dick Millenaar, le tarissement des vaches laitières est progressif. « Je teste ça depuis un an pour réduire la pression sur la mamelle. Mes impressions sont plutôt bonnes. La semaine avant de tarir, je sépare la vache le lundi matin après la traite. Elle sera traite de nouveau le mercredi avant de passer par la cage de parage. Dernière traite le vendredi, avant d’avoir un contrôle vétérinaire et de partir dans le bâtiment des génisses et taries, loin de la salle de traite. »
Dick n’utilise pas d’obturateurs. Par contre, les vaches taries restent sur des logettes sable pour garantir une bonne hygiène. « Je pense que le changement d’environnement, loin de la traite, aide aussi à couper la production laitière. »
La situation sanitaire du troupeau est bonne. Dick Millenaar estime que le passage au sable a contribué à assainir le troupeau. Le sable est inorganique et cela se ressent. Sur 2018, 142 000 cellules de moyenne.


A lire en juin, dans PLM, le Grand reportage consacré à l’élevage de Dick Millenaar. Avec une conduite simple pour le troupeau et une équipe de salariés jeunes, Dick Millenaard produit plus de 3,1 millions de litre ssur 250 ha, dans le nord du Danemark.

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois