Lait bio. A la peine en France, rémunérateur en Europe

23 octobre 2021 - BC

La baisse de consommation de lait biologique se poursuit en France. En Europe, les marchés sont plus équilibrés, avec des prix qui progressent, analyse l’Idele dans sa note de conjoncture d’octobre.

Cet été, d’après Kantar, la consommation de produits bio aurait accentué sa chute en France. « La crème (-13% /2020), le beurre (-8%) et les fromages (-9%) ont particulièrement souffert. Sur le mois d’août, toutes les catégories de produits bio étaient encore en recul par rapport à 2020 ». Dans le même temps, la collecte a progressé, +19% /2020, grâce à de nouveaux livreurs convertis au bio avec une production moyenne plus importante - 450 000 l annuels par ferme selon le CNIEL, contre environ 290 000 l par ferme en moyenne sur 2020. Les bonnes disponibilités fourragères portent également la production laitière biologique.


En Europe, les marchés sont plus équilibrés, car « aucun autre pays ne doit absorber une si forte croissance de la collecte de lait bio (+11%) que la France. Sur douze mois glissants, la hausse est de +1% en Autriche, +3% en Allemagne et +4% au Danemark ».
Ainsi, en juillet, les prix du lait bio étaient supérieurs qu’en 2020 en Autriche (+8%), en Allemagne (+4%), en Suède (+10%) et aux Pays-Bas (+7%). En France, la hausse est moindre (+1% /2020). « En 2020 il n’avait en revanche pas baissé, contrairement à ceux versés dans les autres pays ». Dans ces pays, la hausse traduit le choix des collecteurs de prendre en compte la hausse des coûts de production, analyse l’Idele.

ELO Santé Nutrition

LES SOLUTIONS POUR RÉDUIRE L'UTILISATION DES TRAITEMENTS EN ÉLEVAGE

● 15 webinaires animés par nos rédactions et par nos partenaires
● Posez vos questions auxquelles les intervenants répondront en direct
● Profitez d'un accès libre et gratuit sur simple inscription en ligne