Maïs anticipé. Sous réserve d’assurer la qualité

Pour éviter une rupture dans la ration, vous prévoyez d’ensiler quelques hectares de maïs, de manière anticipée ? L’expérience montre que c’est possible, sous réserve de quelques précautions. Loïc Aubry chez Pioneer et Bernard Andrieu chez Lallemand s’accordent sur les recommandations :

- Ensiler en priorité les parcelles les plus avancées en maturité.
- Stocker dans un silo tampon, fermé correctement, et non pas consommé immédiatement.
- Ajouter un acidifiant lactique

Plus d'explications dans PLM de juillet. Article à consulter en intégrallité via les archives de PLM (Accès réservé aux abonnés)

Pour vous abonner, cliquer ICI.

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois