Nouvelles étables hybrides aux États-Unis

30 juillet 2019 - Arnaud VERLEUR

Pour s’adapter aux températures extrêmes du Midwest américain, le Dr Gordie Jones a développé un nouveau concept de bâtiment. Au-dessus des rideaux latéraux qui s’ouvrent pour gérer le flux d’air pour les températures modérées, des ventilateurs s’activent dès 68 d’index THI (22° à 50 % d’humidité). 

Le but de l‘étable est d’avoir le maximum de ventilation naturelle toute l’année, mais de pouvoir s’adapter aux conditions extrêmes comme sur l’élevage de Hank Wagner à Oconto Falls dans le Wisconsin. En été, il peut faire +35°C et -40°C en hiver. Beaucoup de nouvelles stabulations sont faites en «Cross Ventilated » ; avec des ventilateurs sur toute la largeur du bâtiment, mais cela oblige à consommer de l’électricité toute l’année pour assurer le renouvellement de l’air.

Gordie Jones a proposé un concept hybride entre le "cross ventilated" et les bâtiments avec une ventilation avec rideaux qui n’apportent pas assez d’air pour rafraîchir les vaches en été.

320 vaches sur les 650 du troupeau logent dans les 258 logettes de ce nouveau bâtiment. Le bâtiment a coûté 3200 $ par place. C’est plus cher qu’un bâtiment traditionnel avec des rideaux latéraux, mais moins cher qu’un bâtiment « Cross Ventilated » avec des factures d’électricité moins élevées. Le bâtiment dispose de rideaux, de ventilateurs petit format, de grands brasseurs et d’un lanterneau central pour assurer le tirage d’air.

Un bâtiment hybride avec ventilateurs latéraux, brasseurs d'air, rideaux motorisés et toit isolé.

Un bâtiment hybride avec ventilateurs latéraux, brasseurs d'air, rideaux motorisés et toit isolé.

Sous 17°C, les rideaux s’ouvrent et se ferment pour assurer le flux d’air. À 17°C, 1/3 des ventilateurs se mettent en marche. À 20 °C, un deuxième tiers et à 22°C, tous les ventilateurs fonctionnement. Ils sont entraînés par des moteurs de 0,5 ch. Le flux d’air est assuré toute l’année. Sur les côtés du bâtiment, les murs font 4,90 m de haut. Il faut suffisamment de hauteur pour loger les rideaux et les ventilateurs de 90 cm de hauteur le filet. Un ventilateur tous les 3m est positionné avec un angle de 22° pour pousser l’air extérieur vers les logettes et permettre 40 à 60 renouvellements d’air par heure. L’air est dirigé vers vaches qui ne sont pas embêtées par les mouches.

Faîtage ouvert et brasseurs d'air au dessus du couloir d'alimentation

Faîtage ouvert et brasseurs d'air au dessus du couloir d'alimentation

Au centre du bâtiment, des brasseurs de 4,90 mètres sont placés tous les 24 mètres au-dessus du couloir d’alimentation. En été, ils créent une turbulence au niveau des cornadis pour améliorer le refroidissement des vaches. En hiver, ils poussent l’air chaud vers le bas pour empêcher le gel. En hiver, le renouvellement d’air 4 fois par heure est suffisant. Le toit doit être isolé pour réduire la chaleur en été et la condensation en hiver.

Un ventilateur tous les trois mètres.

Un ventilateur tous les trois mètres.

Cet hiver, le bâtiment a bien fonctionné. Il y a eu -37°C dehors et aucun gel à l’intérieur. Les allées sont raclées trois fois par jour pendant la traite. Le concept fonctionne bien avec des bâtiments avec deux rangées de logettes (en tête à tête) de part et d’autre d’un couloir d’alimentation central. Il y a une rangé de brumisateurs le long des cornadis en cas de stress thermique, mais pas de ventilateurs supplémentaires.

 

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois