Les Impress seront produites dans la nouvelle usine

Pöttinger inaugure sa quatrième usine

12 juin 2021 - Béatrice COLLEU

Après une année de chantier, la première phase de la nouvelle usine de Sankt Georgen, près de Grieskirchen en Autriche est opérationnelle. 25 millions d'euros ont été investis. La production de presses à balles rondes et d’andaineurs de grande largeur y commence.

Le montage des presses à balles rondes Impress et des andaineurs de grande largeur TOP commence avec 60 collaborateurs. Après la livraison de la halle supplémentaire, ce sont  30 à 40 nouveaux postes qui seront créés.
Une année a suffi pour finaliser la première phase de travaux, pour une surface couverte de 6 300 m2, sur un terrain de 17 hectares. Cette usine est amenée à terme à atteindre une surface de production équivalente à l'usine de Grieskirchen.

Conception durable
La durabilité est prise en compte pour la construction. Avec :
•    Utilisation généreuse de bois
•    Couverture végétale des toits, pour réduire l'impact de l'imperméabilisation du sol au minimum
•    La chaleur des processus de fabrication est récupérée et circule dans un système de chauffage au sol.
•    Des mesures d'économie d'énergie – comme l'utilisation de lampes à LED, une isolation de haute qualité et la récupération de chaleur – font aussi partie des standards de la conception.
Enfin, les espaces extérieurs sont laissés à l’état naturel afin de favoriser la biodiversité. « Avec des bandes fleuries de près de 6 000 m2 devant l'usine, et quelques ruches, un accent supplémentaire est mis sur le respect de la nature et de l’environnement » explique Pôttinger dans un communiqué.
« Dans cet environnement d'origine seront également créées des zones de parc ouvertes et arborées, comme autant d'espaces accessibles aux collaborateurs pendant leurs temps de pause ».

Nouvelle phase de travaux
« Le marché porteur et le manque d'espace disponible au siège de Grieskirchen exigent une poursuite rapide de la construction », explique Pöttinger. Le coup d’envoi d’une nouvelle phase de travaux a donc été donné en même temps que l’inauguration ce 11 juin.
« Cette nouvelle étape va amener un doublement de la surface de halle disponible 45 millions d'euros supplémentaires ». Dans cette nouvelle usine, seront réalisés les traitements de surface des matériels par cataphorèse ainsi que la mise en peinture par poudre. « Ce procédé de revêtement est particulièrement efficace et écologique puisqu’il a lieu totalement sans solvants », précise l'entreprise.

 

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois