Prévention de la cétose. Grâce à l’alimentation des taries

22 septembre 2020 - BC

L’alimentation des taries reste la principale clé de succès : « ce n’est pas le plus facile, contrairement à ce que l’on pense », affirme le Dr Luca Fabozzi.

« Les recommandations se situent à 17-18 % d’amidon le premier mois, au-delà, les vaches risquent de s’engraisser, pour une concentration à 0,78-0,79 UF par kg de MS ».
Ainsi, au Gaec des Pensées suivi par Luca Fabozzi, « Guillaume Vincent est très exigeant sur la ration des taries, qui peut paraitre coûteuse, mais les démarrages en lactation sont élevés : 42 à 43 litres en moyenne ».

Luca Fabozzi rappelle que « les taries doivent avoir à disposition une ration fibreuse, avec 3 à 4 kg de paille. Un brin de paille reste 36 à 48 h dans le rumen, il faut nourrir les bactéries qui le dégraderont. 14 % de MAT ne suffisent pas, il faut monter à 17 % ». Autre conseil important : les taries doivent avoir un accès facile et continu à l’eau.

 

Abonnement PLM Magazine

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois