Que faire avec les vaches en anoestrus (non cyclées) ?

20 août 2019 - Kevin DEKNUDT

Si la cyclicité des vaches rentrant dans un protocole hormonal n’est pas confirmée par fouille rectale, il y a un risque qu’un certain nombre de vaches ne soient pas encore cyclées, donc en anoestrus. Conséquence : Il risque d’y avoir des taux de gestation décevants après l’ovsynch.

Un schéma, très fréquemment utilisé, est d’incorporer un traitement à la progestérone dans le protocole Ovsynch. En effet, l’administration de progestérone pendant une courte période est encore le meilleur traitement contre l’anoestrus.

Dans ce cas, de la progestérone est administrée pendant 7 jours, entre la première (GnRH) et la seconde (PG) injection du protocole Ovsynch. Cette progestérone entraîne initialement une concentration faible en LH, mais au final elle augmente la pulsatilité de la LH, ce qui stimule le développement des follicules et permet la sélection d’un follicule dominant. Un autre avantage d’une supplémentation en progestérone est qu’elle traite également les vaches avec des follicules ovariens kystiques.

Une fouille rectale de toutes les vaches avant d’entamer un schéma de synchronisation permet de savoir si une vache est cyclée ou non. Afin de savoir, s’il est opportun ou non de lui administrer de la progestérone en prime. Cela augmente significativement les résultats des protocoles de synchronisation (en fonction de la proportion de vaches en anoestrus).

 

Le double Ovsynch

Le double Ovsynch est un schéma alternatif pour cycler et avoir pleine une vache en anoestrus, dans lequel 2 schémas Ovsynch se suivent à 7 jours d’intervalle et où on insémine uniquement après le deuxième Ovsynch. Ce schéma fait en sorte que les vaches en anoestrus deviennent cyclées grâce à l’administration répétée de GnRH qui stimule la libération de FSH et de LH. Ce schéma sert

aussi, chez les vaches cyclées, à ce que la synchronisation soit la plus juste possible, d’un côté celle des vagues folliculaires et de l’autre celle de l’ovulation par rapport à l’insémination.

Le « démarrage » des vaches en anoestrus d’un côté et la parfaite synchronisation des vaches cyclées de l’autre font que ce schéma d’action sur la fertilité est actuellement considéré comme le plus performant.

 

 

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois