Reportage chez la vache la plus productive du monde

22 août 2019 - Arnaud VERLEUR

35 457 kg en quatrième lactation en 365 jours pour Selz-Pralle Aftershock 3918. Cette vache exceptionnelle a produit 143 838 kg avant d'avoir 9 ans soit 46,1 kg par jour de vie ou 69,5 litres par jours productifs. PLM lui avait consacré un article en décembre 2017. La vache avait battu le record de production avec 97 kg de lait par jours lors de sa 4e lactation. Pour sa 5e, elle a produit 41 175 kg en 515 jours soit un honorable 79,9 kg par jour. C'est la première fois qu'une vache enchaîne deux lactations consécutives à plus de 80 kg de moyenne par jour.

À Humbird dans le Wisconsin sur 425 vaches présentes sur l'élevage Selz-Pralle, 51 sont classées Ex, 117 VG. Scott et Pam Selz-Pralle ne cherchent pas seulement les vaches bien faites. En 2018, 13 vaches ont produit plus de 22 000 kg de lait en 365 jours. Le potentiel génétique est là. Le but est de l'exprimer en offrant le meilleur confort pour les vaches. Un reportage sur l'élevage est à lire dans le PLM 514 de Septembre.

Le troupeau de Selz-Pralle est connu sur les rings dans le nord des États-Unis, mais aussi dans le monde depuis le record de production de Selz-Pralle 3918 (Aftershock). Née le 14 octobre 2010, Selz-Pralle 3918, a vêlé juste après ses deux ans. Elle a démarré à 15 345 kg pour sa première lactation en 335 jours. 21 414 en 417 jours pour sa seconde, 28 639 kg (420 jours) en troisième, 36 936 kg pour sa quatrième (382 jours) et 41 175 kg pour sa dernière en 515 jours. Au cours de sa carrière, elle a produit 5831 kg de gras et 4293 kg de protéines.

 

 

Selz-Pralle 3918 est une vache à part. Pointée VG 88, ce n'est pas la plus belle vache, mais c'est un tank. Elle pèse plus de 900 kg et on peut passer un seau entre ses pattes avant ! Elle doit avoir une capacité d'ingestion supérieure aux autres. D'ailleurs, elle rumine à plus de 600 min par jours quand le troupeau est entre 480 et 525 minutes. Par contre, ce n'est pas une vache de show. Elle a du tempérament et n'aime pas être manipulée. Vous voulez une photo ? Il faut être rapide, car elle n'aime pas poser. Et ne s'arrêtera pas de manger pour poser.

Après son record, elle avait été sortie du bâtiment et avait perdu 10 litres de lait le lendemain. "Elle aime être dans le troupeau sans faire de bruit," raconte Scott Pralle. "Pour sa 5e lactation, nous avions choisi de la loger avec les 20 plus belles vaches du troupeau qui ont des logettes plus larges avec 127 cm de large contre 121 cm pour le reste du troupeau. Ce n'était pas son intérêt. Elle était à 9 heures de rumination et est passée au-dessus de 10 heures dès son retour dans son bâtiment d'origine. Elle occupe toujours la même logette et passe toujours au même moment dans la salle de traite."

Elle n'a jamais eu de problème de santé avant un ulcère grave sous la patte début 2019. Pour la soulager, les éleveurs ont choisi de la tarir le 29 avril. Elle a été collectée deux fois lors de sa dernière lactation, mais n'est pas gestante. La 3918 est en préretraite dans le bâtiment des taries. Elle a récupéré de son ulcère et sera peut-être collectée une dernière fois avant sa retraite.

 

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois