Stress thermique. Efficacité ruminale sous-optimale

24 mai 2020 - BC

60 % des exploitations font face à une efficacité ruminale sous-optimale en conditions de stress thermique, selon des résultats d’audit réalisés par Lallemand.

Les indicateurs liés au comportement alimentaire, en particulier l’activité de rumination, varient en fonction du stress thermique. Les audits d’efficacité ruminale (REI pour « Rumen Efficiency Investigation ») réalisés par Lallemand sont des audits globaux reposant sur l’évaluation d’un ensemble d’indicateurs mesurables à l’échelle de l’exploitation. Au total, neuf indicateurs sont sélectionnés à partir de revues de la littérature, d’études concrètes menées sur des troupeaux de vaches laitières et d’avis d’experts internationaux, le tout validé sur le terrain.

Les données tirées de 506 audits, réalisés sur 68 500 vaches laitières, dans 300 exploitations de 28 pays, et dans des systèmes agricoles divers, montrent que 60 % des exploitations font face à une efficacité ruminale sous-optimale en conditions de stress thermique.
Certains indicateurs, comme les extraits secs du lait, la rumination et le comptage de cellules somatiques dans le lait, sont particulièrement corrélés au stress thermique.

D'après résultats de 506 audits (Bases de données interne de Lallemand, 2020).

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L’exclusivité d’un réseau mondial d’éleveurs et d’experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois