Stress thermique. Quelques mesures pour réduire les cellules somatiques

30 juin 2020 - Kevin DEKNUDT

Le nombre de cellules somatiques a tendance à augmenter avec les niveaux de température et d'humidité pendant les mois d'été. Ce nombre de cellules somatiques plus élevé peut perdurer plusieurs semaines, voire des mois. 

Quand il fait chaud, les vaches sont physiquement plus stressées. On constate une diminution de la production à cause d’une station debout prolongée, d’une diminution de l’ingestion, etc. D'ailleurs, l’immunité des vaches diminue lorsque le niveau d’hormones de stress augmente. La mamelle est donc moins protégée en cas de pénétration de pathogènes. En effet, la réponse immunitaire pour combattre l’envahisseur est moins performante. 

Voici quelques mesures qui peuvent être prises pour réduire les facteurs de stress thermique et réduire le nombre de cellules somatiques:

  • Une litière propre et sèche. En effet, la contamination bactérienne de la litière augmente pendant l'été. L'augmentation du taux d'humidité contribue à créer un environnement dans lequel les bactéries se développent. 
  • Les ventilateurs et les brumisateurs sont couramment utilisés pour garder les vaches au frais. Il est important de bien gérer ces outils pour réduire les endroits trop humides et les lieux d'attroupement. Ce sont des zones où les vaches peuvent facilement se salir.
  • Les mouches sont également d'importants vecteurs de maladies. Les mouches piquantes augmentent considérablement le stress du troupeau et sont porteuses d'organismes pathogènes, parfois responsables de mammites. Cela peut entraîner une diminution de la production ainsi qu'une montée des cellules et une propagation de mammites. 
  • Il est important de s'assurer que tous les employés suivent correctement de bons protocoles de traite (lavage des trayons, branchement, post-trempage, décrochage, etc). Validez vos procédures de traite auprès d’experts. Cela aidera à réduire les nouvelles infections et à identifier rapidement les cas cliniques de mammite.
  • De l’eau fraîche, propre, accessible et disponible en abondance. La consommation d'eau augmente fortement en période de canicule. Les animaux ont besoin de s'hydrater, pour compenser les pertes induites par la respiration et la transpiration supplémentaires, qui leur permettent d'abaisser la température corporelle.

Non seulement la mise en œuvre de meilleures pratiques de gestion du stress thermique contribue à réduire l'incidence des  mammites dans vos exploitations, mais elle augmentera également la production et la rentabilité globale de l'exploitation.

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L’exclusivité d’un réseau mondial d’éleveurs et d’experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois