© M-news - M-team, université de Gent

Vous ne tirez pas les premiers jets, vous pourriez le regretter

24 novembre 2021 - Marc Juan

Cette pratique est parfois abandonnée lors de la traite des vaches laitières. « A tort », selon l’équipe M-team de l’université de Gent en Belgique.
Dans leur M-news du 30 octobre dernier, les chercheurs M-team, spécialistes de la santé mammaire des vaches, rappellent tous les avantages d’éliminer les premiers jets.

Cela permet :
1. D’écarter le premier lait riche en germes et cellules.
2. De repérer un lait anormal (par exemple : avec flocons) . Rappelant que plus les mammites cliniques sont détectées tôt, « plus elles peuvent être traitées rapidement (si nécessaire) et plus la probabilité de guérison est élevée ».
3. De stimuler la libération de l'hormone ocytocine, en faveur d’une bonne traite : la vache donne son lait plus rapidement ; la mamelle est vidée « mieux et plus rapidement ».

L’équipe de Gent souligne que des recherches récentes ont montré qu'une stimulation insuffisante des trayons, pendant la préparation, peut « retarder l'écoulement du lait de 30 secondes à plus d'une minute, de sorte que les trayons sont exposés à un vide élevé pendant 45 à 60 secondes ou plus... » En conséquence : le risque de mammites augmente et la vidange de la mamelle est pénalisée. On peut même chiffrer l’impact :
- Un retard de 30 secondes à 1 minute est corrélé à environ 1,5 kg de lait en moins.
- Un retard supérieur à une minute entraîne une diminution de plus de 3,0 kg de lait...

Autrement dit, moins de lait dans le tank. Et, entre les traites, un risque plus important de pertes de lait.

 

ELO Santé Nutrition

LES SOLUTIONS POUR RÉDUIRE L'UTILISATION DES TRAITEMENTS EN ÉLEVAGE

● 15 webinaires animés par nos rédactions et par nos partenaires
● Posez vos questions auxquelles les intervenants répondront en direct
● Profitez d'un accès libre et gratuit sur simple inscription en ligne