Bientôt 250 vaches au Gaec de l'Espérance, à Baraqueville, Aveyron

  • L'étable du Gaec de l'Espérance

    • A droite, l'extension réalisée, sur le même modèle que l'ancienne ( à gauche).

    • De larges couloirs sur caillebotis, des logettes sur sciure. Le tout sous un toit usine.

    • Logettes sur sciure. Au fond, mur Isocell.

    • Côté nouvelle extension, sur caillebotis, un robot racleur Delaval fait le travail. A noter que les caillebotis sont recouverts de tapis.

    • Jean-François Alary et Joël Pouget rassemblent les vaches avant la traite. Un moment d'observation privilégié mis à profit aussi pour ébouser les logettes.

    • Le chien électrique prend le relais. Il a fait gagner 10 minutes par traite.

    • Avec un couloir de retour de chaque côté de l'aire d'attente

    • Sortie rapide en salle de traite.

    • 150 vaches traites à l’heure dans cette 2x 12 TPA de 1996. Laurent Monteillet et Laurent Enjalbert assurent la traite, en duo ou en solo les week-end, jours de travail aux champs et vacances.

    • Un couloir de contention permet de séparer une vache à traiter. Il permet aussi de la diriger vers l'infirmerie (qui sert de box d'insémination), le box de vêlage ou le'étable des taries.

    • Vue du box de vêlage avec son système de contention aussi.

    • Pour charger les logettes en sciure, les éleveurs ont opté pour l'automoteur Sweeper (storti). On abaisse la cuve pour le charger.

    • Il passe les marches sans souci

    • Il est équipé d’un balai rotatif pour nettoyer l’arrière des logettes.(fonction non utilisée ici)

    • La ration est préparée et distribuée par le chauffeur de la Cuma (avec une mélanngeuse automotrice RMH de 16 m³)

    • Le chauffeur ne descend jamais grâce à des interrupteurs à hauteur pour les silos ou de télécommandes pour les portails.

    • Nursery en plein air jusqu'au sevrage. Avec dal installé sous un igloo.

    • Tapis aussi dans la cour de la nursery

    • Et tapis sous les niches.

    • Après sevrage, les génisses sont élevées dans un ancien bâtiment.

Quatre associés, et une extension de bâtiment pour passer à 250 vaches bientôt. L'idée, gérer le troupeau en lots de 100 vaches. Le bâtiment pourra être étendu encore dans cette idée.

De gauche à droite, les associés du Gaec de l'Espérance: Jean-François Alary, Laurent Monteillet, Joël Pouget et Laurent Enjalbert.

Un reportage en Images leur a été consacré dans PLM n° 460 d'octobre 2014.

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois