Québec. Pas d’astreinte le soir chez Martin Lavallée

17 septembre 2020 - Kevin DEKNUDT

L’employée, Claudie, quitte le bâtiment vers 16 h. Personne ne revient avant 6 h le lendemain, sauf en cas d’alarme. Découvrez en images, les choix de Martin dans son nouveau bâtiment.

  • Belvallée

    • Tout est déjà prévu pour allonger le bâtiment sur le côté droit et passer à 600 places. 

    • On commence la visite de l’exploitation par une magnifique salle de réunion. Prévue notamment pour des groupes de visiteurs ou des conférences techniques.

    • On passe par le bureau avant d’arriver dans le bâtiment. 

    • Un second écran est placé dans le couloir technique pour consulter le logiciel de troupeau sans rentrer dans le bureau avec ses bottes sales.

    • Dans ce même couloir technique, face au troupeau, tout est sous la main pour respecter les règles d’hygiènes.

    • Pas de cornadis pour le troupeau. L’objectif est d’intervenir uniquement en arrière robot si besoin pour ne pas perturber le troupeau.

    • Pour un confort maximum, Martin a fait le choix des logettes sable. Un gain de trois litres de lait selon lui. 

    • Claudie, salarié, nettoie les logettes au matin, vers 7 h et l’après-midi avant 16 h.

    • Des toiles blanches ont été suspendues dans le bâtiment pour augmenter la vitesse d’air à la hauteur des vaches.

    • Le couloir de raclage est rainuré et asséché par l’excédant de sable dans les logettes. Le racleur en V est tiré par un câble en nylon. 

    • L’ensemble du maïs ensilage est stocké en silos-couloirs. À l’avenir, Martin construira une toiture pour ne plus être embêté par la neige l’hiver.

    • À côté des silos et du complexe laitier, on retrouve un hangar de stockage de 2 300 m² pour stocker la paille, le sable, les aliments concentrés et les additifs. Il est déjà dimensionné en prévision de l’agrandissement du troupeau.

    • Chaque case contient un aliment concentré. Raphaël, le fils de Martin charge les concentrés directement avec l’automotrice Siloking.

    • À l’extérieur du bâtiment, du côté nord, les ventilateurs aspirent l’air du bâtiment pour la renouveler.

La ferme Belvallée vous sera présentée en détail dans le PLM d’octobre. Vous découvrirez notamment le plan détaillé du nouveau bâtiment avec 200 places, où tout est prévu pour passer facilement à 600 vaches. À lire également, les performances de l’élevage, les rations ainsi que les protocoles.

Abonnement PLM Magazine

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois