Une étable recouverte d'une bâche pour 170 laitières au sud de l'Allemagne, en Bavière.

  • Batiment agrotel

    • Un bâtiment intégralement recouvert de bâches. En toiture, comme sur les longs pan.

    • Détail de la fixation du bâtiment. Pour 43 mètres de portée, les sections sont espacées de 3 ou 4 mètres.

    • Une semaine a suffi pour assembler la charpente en treillis.

    • Zoom sur un dispositif pour tendre la bâche.

    • Les bâches sont assemblées et coupées sur mesure directement à l'usine. Les raccorts sont réalisés avec une soudure thermique, plus résistante que les coutures.

    • Il est possible de réparer la bâche en soudant des pieces à 360°C.

    • Pour protéger la bâche, les renforts des longs pan sont protégés avec un tampon en caoutchouc.

    • Ouverture par le haut et/ou par le bas pour faire de l'ombrage.

    • La bâche n'est pas serrée. Elle est insérée dans un fourreau pour assurer une légère mobilité.

    • Cette fixation permet une bonne longévité à la bâche.

    • Le lanterneau est également fabriqué avec une structure métalique recouverte de bâche.

    • Zoom sur le système d'ouverture du lanterneau.

    • Un moteur suffit pour 60 mètres de lanterneau.

    • Une bâche peut se tendre au dessus du parc d'attente pour réduire le volume d'air en hiver.

    • Une 2x16 tpa pour 170 vaches.

    • Les portes des allées s'ouvrent à distance. Elles sont équipées de palpeur pour sécuriser la fermeture. Au moindre obstacle, elles remontent toutes seules.

    • La nurserie est placée juste à côté des cases de séparations.

    • Pour réduire le volume d'air sur les veaux, les éleveurs ont placés des niches sous le bâtiment.

    • Le bâtiment n'étant pas isolé, les éleveurs ont opté pour des canalisations sur-élévées en circuit fermé avec un thermostat pour empêcher le gel.

    • Trois rangées de logettes en tête à tête et deux couloirs d'alimentation.

    • Pas de paille pour les logettes. Juste des matelas. Les flancs ne sont pas très propres mais les mamelles le sont.

    • Logettes modèle "Doro box" chez Zimmermann

    • Le bâtiment est toujours très lumineux.

    • La jeune équipe de l'exploitation. Jennifer, Florian, salariés, et Christian Malz ( en rouge) qui s'est installé avec son père.

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois