En vidéo. Le roto du Gaec du Pivert pour 125 vaches

8 octobre 2019 - Kevin DEKNUDT

Les éleveurs du Gaec du Pivert ont toujours rêvé de traire en roto pour avoir une bonne visibilité sur l’ensemble des vaches. 

Les éleveurs du Gaec du Pivert ont toujours rêvé de traire en roto pour avoir une bonne visibilité sur l’ensemble des vaches. Deux robots de traite n’étaient pas envisageables,car la pose des griffes, le contact avec la mamelle sont des actes importants à leurs yeux.

"Nous avons demandé un devis pour le roto aux différentes marques présentes sur le marché. Notre choix s’est porté sur le roto Delaval malgré son prix élevé. Deux raisons principales. Il est facilement démontable avec sa plateforme striée et donc possible à revendre. Et les vaches sont au niveau de la laiterie. Elles n’ont pas la sensation d’être dans le vide, évitant ainsi tout stress inutile pendant la traite" expliquent les éleveurs.

"Cependant, si c’était à refaire, on achèterait un roto avec minimum 28 places sans décrochage automatique plutôt que 24 places avec décro. On est toujours deux trayeurs, on ne fait pas trop confiance aux décro. La traite est dans nos gènes. 24 postes, à deux, c’est donc trop peu".

 

 

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L’exclusivité d’un réseau mondial d’éleveurs et d’experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois