Évolution de production des principaux pays exportateurs sur les 12 derniers mois

16 août 2019 - Arnaud VERLEUR

 Avoir un ralentissement ou une hausse de production aux États-Unis ou en Europe n’a pas la même influence qu’en Australie et peut grandement influencer les échanges mondiaux. 

Ainsi +0,4 % de production aux États-Unis représente +351 000 tonnes de lait en plus sur le marché. +0,1 % en Europe représente +191 000 tonnes tandis qu’une baisse de 7,3 % de la production en Australie ne représente que 698 000 tonnes de lait en moins sur le marché soit l’équivalent de 0,4 % de hausse de collecte en Europe.

Voici l'évolution de production sur les 12 derniers mois. 

+ 481 000 tonnes pour la Nouvelle-Zélande (+2,2 %)

+ 369 000 tonnes pour la Russie* (+1,2 %)

+ 351 000 tonnes pour les États-Unis (+0,4 %)

+236 000 tonnes au Mexique*(+1,9%)

+191 000 tonnes en Europe +(0,1 %)

+137 000 tonnes au Brésil* (+0,5%)

+122 000 tonnes au Chili (+5,8%)

+84 000 tonnes en Turquie* (+0,9%)

-21 000 tonnes en Uruguay (-1%)

-29 000 tonnes au Japon* (-0,4%)

-51 000 tonnes au Belarus (-0,7%)

-112 000 tonnes en Argentine (-1,1%)

- 229 000 tonnes en Ukraine (-2,2%)

-698 000 tonnes en Australie (-7,3%)

La Russie, le Mexique, le Brésil, la Turquie et le Japon sont toujours importateurs nets de produits laitiers.

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois