Le 18 mai à Grignon, grande journée de l’Innovation

C’est un évènement qui se prépare. La ferme de Grignon organise, le 18 mai prochain, sa 1ère journée de l’Innovation Agricole.
« Nous présenterons des innovations en situation réelle », souligne Dominique Tristant. La journée ne sera pas consacrée aux travaux de recherches, mais bien à la présentation d’innovations déjà commercialisées ou en phase de l’être.

Le directeur de l’exploitation, de citer :
- la vidéo-surveillance du troupeau assistée par algorithme, chez AI-Herd.
- des bactéries fixatrices d’azote. « Nous les avons testées sur maïs », avec Corteva Agrisciences.
- les logiciels de gestion de troupeau Baoba. « Nous l’utilisons sur les ovins, relié à la bascule et connecté aux équipements et logiciels existants ».

Laiterie chauffée par bio-énergie

Un point fort est la valorisation de la bio-énergie, à l’exemple de la couverture de fosse à lisier Nénufar. A Grignon, elle couvre un stockage de 1 500 m³, depuis 2014. Elle récupère le gaz émis spontanément, sans digesteur, avant d’alimenter la co-génératrice.
Le dispositif fournit 70 % des besoins thermiques de l’atelier laiterie (700 000 litres transformés par an). « Nous économisons 17 000 €, sur la facture de gaz annuelle. » Dominique Tristant ajoute : « sous température estivale, la production de gaz représente 1 € de produit par vache et par jour. »
Depuis le début, l’exploitation de Grignon accompagne la société Nénufar qui compte aujourd’hui une vingtaine de collaborateurs.

Luzerne et podomètres

Dans l’étable de Grignon, les 200 laitières sont sur logette matelas. Une partie sur aire paillée, mais elle sera bien reconvertie en logettes. Pour la traite, une 2x12 DeLaval.
Dernier investissement en date, les podomètres, depuis deux ans. « Nos résultats de repro ont nettement progressé » souligne Quentin Bulcke, responsable du troupeau laitier. La bonne gestion du péri-partum fait partie des priorités « pour le minimum d’interventions après. »
Le 18 mai prochain, les visiteurs pourront également s’intéresser aux maïs dentés farineux, à la luzerne, à l’efficacité protéique... « Nous avons 5,5 kg de luzerne (en MS) dans la ration des laitières. Et, nos génisses sont élevées sans concentré ».

Au programme : de l’animal, du végétal et de la bio-énergie. « La journée s’adresse aux agriculteurs et prescripteurs de l’innovation agricole. »

A 30 minutes à l’ouest de Paris, « la ferme de Grignon » se trouve sur la commune de Thiverval-Grignon (Yvelines). Sur une carte ou via GPS, on la localise aussi sous le nom de « ferme d’AgroParisTech », car elle est filiale de l’école d’agronomie du même nom.
PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois